Michel La Veaux

Invité d'honneur de Vues sur mer 2018

Vues sur merProgrammation 2018L’invité d’honneur 2018

Michel La Veaux, invité d’honneur du Festival Vues sur mer 2018

C’est avec grand plaisir que le Festival Vues sur mer annonce que M. Michel La Veaux, directeur de la photographie et réalisateur, sera l’invité d’honneur de la 8e édition du Festival Vues sur mer, qui aura lieu du 12 au 15 avril 2018 à la P’tite Églize de Gaspé.

Michel La Veaux présentera son film Labrecque, une caméra pour la mémoire, un long-métrage documentaire qui rend hommage à la contribution exceptionnelle de Jean-Claude Labrecque à la culture cinématographique québécoise. Présent pour toute la durée du Festival, M. La Veaux offrira des moments d’échange avec le public : une causerie après la projection de son film et un atelier-conférence sur sa passion cinématographique.

Directeur de la photographie, réalisateur et formateur, Michel La Veaux œuvre dans le milieu cinématographique depuis plus de 25 ans. Plusieurs fois finaliste au gala des Prix Jutra, il y a remporté en 2013 le prix de la meilleure direction de la photographie pour le long-métrage de fiction Le démantèlement, qui a aussi été sélectionné à la semaine de la critique du Festival de Cannes.

« Je suis très heureux d’être l’invité d’honneur cette année à Vues sur Mer. Non seulement on y présentera mon dernier film, mais j’aurai aussi l’occasion de partager avec vous ma passion du cinéma et ma vision du travail documentaire… Vive le Cinéma documentaire ! » affirme Michel La Veaux.

Reconnu tant pour ses films documentaires que pour ses films de fiction, Jean-Claude Labrecque a immortalisé sur pellicule des moments déterminants de l’histoire du Québec, comme la venue du général de Gaulle en 1967. L’ONF souligne que « Tout au long de sa carrière, Jean-Claude Labrecque s’est montré sensible aux injustices sociales, tant par la voie du documentaire que par celle de la fiction. Les smattes (1972), un film de fiction, traite de l’insouciance de fonctionnaires ayant décrété la fermeture d’un village de la Gaspésie. L’affaire Coffin (1979) revient sur une affaire judiciaire qui s’est conclue par la pendaison de Wilbert Coffin, condamné peut-être injustement pour le meurtre de touristes américains en 1953. André Mathieu, musicien (1993), docufiction relatant la trajectoire du compositeur adulé, puis déchu, que le cinéaste est le premier à faire sortir de l’ombre ».

« Homme de lumière, Michel La Veaux a voulu partager son amour du septième art avec l’un des pionniers du cinéma québécois, Jean-Claude Labrecque. Entre l’hommage respectueux, le portrait chaleureux et le sincère devoir de mémoire, Labrecque, une caméra pour la mémoire prend la forme d’une conversation placée sous le sceau de la communion » résume l’ONF.