Errance sans retour

Mélanie Carrier et Olivier Higgins

Canada (Québec)/ 88 minutes/ 2020/ Français, Rohingya, s.t.f.

Synopsis : En quelques mois, le camp de réfugiés de Kutupalong est devenu le plus peuplé au monde. Loin des regards, près de 700 000 personnes issues de la minorité musulmane rohingya ont fui le Myanmar en 2017 pour échapper à un génocide et chercher l’asile au Bangladesh. Aujourd’hui prisonniers d’une crise humanitaire majeure et pourtant peu médiatisée, Kalam, Mohammad, Montas et d’autres exilés veulent faire entendre leur voix. Entre poésie et cauchemars, distribution alimentaire et parties de soccer, ils témoignent de leur quotidien et des fantômes du passé. Autour d’eux, le spectre de l’errance, de l’attente, de la disparition. Dans ce labyrinthe d’abris de fortune, presque hors du temps et de l’espace, est-il encore possible d’exister ? 

Présenté en salle – 8 avril 2021 à 18 h 30

Humain, Exils, Racines 

Entretien Web avec les réalisateurs après la projection

Olivier Higgins et Mélanie Carrier sont les réalisateurs et producteurs d’Asiemut (2007), Rencontre (2011) et Québékoisie (2014). Leurs films ont été diffusés à travers le monde, notamment sur ARTE, RTBF, TSR, TV5 MONDE et AL JAZEERA. Leur documentaire Asiemut a remporté plusieurs grands prix dans de nombreux festivals de films de montagne parmi les plus prestigieux du monde, tels que Banff, Graz, Les Diablerets et CervinoQuébékoisie a été primé aux RIDM et au RIFF. Les deux réalisateurs sont financés par d’importantes organisations telles que Téléfilm, la SODEC, l’Office national du film du Canada et le Conseil des Arts du Canada. En 2020, Higgins et Carrier ont conçu une exposition multidisciplinaire pour le Musée national des beaux-arts du Québec, inspirée de leur plus récent long métrage Errance sans retour.