GRATUIT

Le "Ciné-journal" de Carl Leblanc

« Ciné-journal » de Carl Leblanc

La «science humaine» du documentaire en sept anecdotes

Après une quinzaine de documentaires dont cinq long-métrages, je m’arrête sur quelques séquences et reviens sur ces petites histoires dans l’Histoire. Elles sont autant d’opportunités de nous éclairer sur la condition humaine; nos travers, nos joies, nos détresses comme nos espoirs. Car, en faisant des films, il s’agit de cela : comprendre l’humain. Ici, ce quidam qui se prépare à saluer «les yeux dans le yeux» Charles de Gaulle à Trois-Rivières, là, l’intensité du souvenir dans la voix de Barbara Cross, épouse
d’un otage libéré, ou lors de ce coup de fil, quand une rescapée d’Auschwitz retrace une héroïne ordinaire, ou encore cette scène où un ancien Premier ministre se fait virtuose de l’ironie quant à son propre échec et encore là, cet homme qui n’a jamais quitté la
plage de Dieppe sous les rafales allemandes. Chaque fois, ce qui perce, c’est «l’humain trop humain». Et chaque fois, le cinéma documentaire se transforme instantanément en laboratoire. Devant sa lentille : la vie et le sens.

Présenté SAMEDI 2 AVRIL 10 H 30
ACTIVITÉ GRATUITE
Réserver votre billet gratuit